Mardi 07/04/2020
Accueil
Société
Les infirmières sont sorties de leurs services, le temps d'une courte pause, pour recevoir les chaleureux applaudissements des pompiers de New York à la porte de l'hôpital NYU. Marie Le Blé / The Daily Vew.

Les infirmières applaudies par les pompiers de New York

COVID-19. Elles sont les héroïnes de New York et du reste du monde. Les infirmières de l'hôpital NYU ont reçu un vibrant hommage de la part des pompiers de New York qui ont arrêté leur camion, toutes sirènes dehors, au milieu de la 1ère avenue à Manhattan pour les applaudir pendant de longues minutes.

Créé le 06/04/2020 - Modifié le 06/04/2020
Dix immenses camions réfrigérés ont été installés le long de la plus grande morgue temporaire de New York, au pied de l'hôpital Bellevue, à l'Est de Manhattan. Marie Le Blé / The Daily View.

Le bruit glaçant des camions réfrigérés à la morgue de New York

COVID-19. La plus grande morgue provisoire de New York a été installée dans l'Est de Manhattan. Le long de larges tentes disposées au pied de l'hôpital Bellevue, de gigantesques camions réfrigérés réceptionnent, nuit et jour, les corps des malheureuses victimes dans un bruit angoissant.

Créé le 06/04/2020 - Modifié le 06/04/2020
En ce 18e anniversaire des commémorations du 11 Septembre, des milliers de roses, délicatement disposées au coeur des noms gravés dans l'immense plaque de bronze noir, tapissent de leurs couleurs la fontaine aux eaux éternelles. Marie Le Blé / The Daily View.

11 Septembre : l'implacable chagrin des New-Yorkais dix-huit ans après

MEMOIRE. Le 18e anniversaire marquant les attaques des tours jumelles du World Trade Center le 11 septembre 2001 a de nouveau été célébré dans la peine par les New Yorkais dont un nombre considérable de jeunes tandis que des dizaines de milliers de personnes continuent de souffrir de cancers et d'autres graves maladies entraînant des décès chaque année depuis la tragédie. 

Créé le 11/09/2019 - Modifié le 11/09/2019
Dès leur atterrissage, en fin de soirée, les passagers ont dû attendre jusqu'à quatre heures, debout, coincés dans de longues files d'attente avant de passer le contrôle de l'immigration, ce mercredi 29 août, à l'aéroport JFK de New York. Marie Le Blé / The Daily View.

Bloqués pendant quatre heures à leur descente d'avion à New York

BUG. Quelle n'a pas été la surprise pour des milliers de passagers de devoir attendre quatre heures à leur descente d'avion, hier soir, à l'aéroport JFK à New York. A l'origine de la cohue, une panne informatique aux contrôles de l'immigration. 

Créé le 30/08/2018 - Modifié le 30/08/2018
Nous contacter Mentions légales